Renouvellement de Convention Collective des Banques au Luxembourg

Une nouvelle fois, la convention collective en vigueur est arrivée à échéance sans qu’aucun accord ne soit trouvé entre les différentes parties.

Les dirigeants de l’ABBL (Association des Banques et Banquiers du Luxembourg) et les syndicats OGBL, ALEBA, LCGB sont actuellement en train de revoir les points essentiels qui constitueront cette nouvelle Convention Collective.

La Convention collective du secteur bancaire, au Luxembourg, fixe les conditions générales de travail entre les banques et leurs salariés.
Elle permet de compléter les règles du code du travail en fonction des besoins et spécificités de chaque secteur d’activité, notamment en ce qui concerne l’organisation et les contraintes de travail.
Elle définit ainsi des conditions d’emploi et de travail et donne des garanties sociales non seulement aux salariés mais aussi aux employeurs.

Aujourd’hui, compte tenu de la baisse de rendement et des résultats, l’ABBL préconise le renouvellement de la convention collective pour une durée de 3 ans (2014-2016) avec négociation des points suivants :

  • Accroissement de la période de référence de l’horaire mobile de 6 mois à 12 mois pour flexibilité plus grande des salariés.

Conséquence: Risque d’abus dans les horaires mobiles, accroissement du pot et difficultés accrues pour récupérer les heures prestées

  • Suppression de 5,5 jours de repos pour les nouveaux engagés et octroi de jours de repos suivant l’ancienneté pour arriver après 15 ans d’ancienneté à 6 jours de repos.

Conséquence : Disparité inacceptable entre les employés

  • Suppression de la garantie d’augmentation triennale de 15 EUR sur trois ans pour les groupes III à VI – ces augmentations liées au mérite seraient accordées sur base volontaire.

Conséquence : Toutes augmentations seraient laissées uniquement à l’appréciation du responsable, donc subjective

  • Suppression de la prime de conjoncture ou prime de juin pour 2014, 2015 et 2016.
  • Renégociation de la prime d’ancienneté.

Conséquence : Acquis non négociable car cela s’apparente à une perte de salaire

L’OGBL/SBA ne comprend pas cette attitude malveillante à l’égard des salariés et veille à ce que les conditions des employés ne soient pas dégradées et soient au minimum maintenues.
La réunion initialement prévue début février a été annulée par l’ABBL.

Une mobilisation du personnel étendue sans conteste à l’ensemble des employés bancaires de la place est à prévoir si les négociations perdurent et n’aboutissent à aucun accord commun.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur l’évolution de ce dossier sensible.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.