CCT – nouvelle classification / CBA – new classification / BTV- neue Stufen-Klassifikation

English version below ——- Deutsche Version weiter unten

Les salarié(e)s du secteur financier et bancaire seront sous peu reclassifié(e)s dans leurs fonctions. Il s’agit d’une disposition de la convention collective pour le secteur bancaire qui doit être mise en place au plus tard pour le 1er janvier 2020.
De multiples questions de nos collègues nous parviennent par rapport à leur classification.
Un contrôle approfondi s’avère nécessaire étant donné qu’une mauvaise classification peut potentiellement entraîner des pertes de salaire.

N’hésitez pas de consulter vos Délégués OGBL pour toute question.

Cliquez ici pour plus d’information

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Employees in the financial and banking sector will soon be reclassified in their jobs.
This is pursuant to a provision of the collective bargaining agreement for the banking sector that must be in place by January 1, 2020 at the latest.
We receive many questions from our colleagues about their classification. A thorough check is necessary, as misclassification can potentially lead to a loss of salary.

Do not hesitate to contact your OBGL-Delegates

Click here for more information

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Die Mitarbeiter im Finanz- und Bankenwesen werden in nächster Zeit in ihrer Funktion neu eingestuft. Es handelt sich hier um eine Verordnung im Tarifvertrag der Bankangestellten, die bis zum 1. Januar 2020 umgesetzt werden muss.
Immer wieder stellen uns Kollegen die Frage, ob sie richtig eingestuft wurden. Es ist sehr wichtig, das Prozedere zu überprüfen, damit es nicht zu Einbußen kommen kann.

Eure OGBL-Betriebsratsmitglieder stehen Euch für etwaige Fragen zur Verfügung.

Nähere Infos gibt es hier

Vestige de l’ère du secret bancaire et mal nécessaire ?

Le projet de loi 7024 et la modification de l’article 41 de la loi du 5 avril 1993

Sur demande du syndicat Banques et Assurances de l’OGBL (SBA), une entrevue a eu lieu le 9 décembre
avec le ministre des Finances.
Craignant des conséquences néfastes en termes de pertes d’emploi pour les PSF (professionnels du secteur
financier) et les salariés des banques, les responsables du SBA avaient sollicité cette réunion en vue de
clarifier les questions liées à l’assouplissement, voire l’abolition du secret professionnel tel qu’il est stipulé
dans le projet de loi 7024, permettant d’externaliser les données des clients à des fournisseurs de services
externes à travers le monde.

Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué de presse officiel:

Projet_loi_7024_Vestige_de_l_ere_du_secret_bancaire_et_mal_nécessaire

Renouvellement de la Convention collective du secteur bancaire: priorité aux salariés

Communiqué de presse

La Convention collective du secteur bancaire (ci-après CCT banques) en vigueur depuis 2014, sera dénoncée en automne 2016, ouvrant ainsi le début des négociations entre les syndicats représentant les salariés du secteur bancaire et l’Association des Banques et Banquiers du Luxembourg (ABBL).

Dans ce contexte, le syndicat des Banques et Assurances de l’OGBL (OGBL-SBA) a d’ores et déjà mené une réflexion poussée sur les points et axes que devra comporter cette nouvelle CCT. Le syndicat présente ainsi dans son dernier SBA-News les grandes lignes de ses revendications, élaborées au travers d’un dialogue constructif avec sa commission tarifaire composée de tous les délégués OGBL du secteur bancaire. Le SBA NEWS sera distribué courant août et septembre au sein des banques.

En premier lieu, L’OGBL-SBA demande que la prochaine CCT récompense les concessions sur les salaires qui ont dû être endurées par les salariés du secteur bancaire durant ces années de crise économique. La reprise dont bénéficie également la place financière luxembourgeoise doit désormais se faire ressentir auprès des salariés qui ont contribué aux bons résultats du secteur. C’est pourquoi l’OGBL-SBA revendique une amélioration du système de rémunération ainsi que des augmentations financières pour l’ensemble des salariés du secteur bancaire.

A côté des revendications financières, l’OGBL-SBA demande que la nouvelle CCT apporte également des améliorations en ce qui concerne les carrières des salariés, notamment en matière de formation comme par exemple en instaurant un plan de formation individuel et adapté à chaque salarié afin de faciliter le maintien dans l’emploi. Il est également nécessaire d’actualiser et de revaloriser les groupes et fonctions de la CCT afin que ceux-ci correspondent à la réalité des profils existants dans le secteur bancaire.

Un autre grand axe de revendications concerne le temps de travail et les conditions de travail, qui doivent être mieux encadrés afin de favoriser le bien-être des salariés dans le secteur. L’OGBL-SBA propose entre autres la mise en place de procédures pour éviter les abus en ce qui concerne les heures de travail prestées, ou encore la reconnaissance de l’astreinte comme temps de travail.

Afin de défendre au mieux les intérêts des salariés du secteur bancaire, l’OGBL-SBA lance un appel aux autres syndicats du secteur pour mettre en place un catalogue de revendications commun qu’ils pourront ensuite présenter à l’ABBL lorsque débuteront les négociations de la nouvelle CCT.

 

Deuxième salon des Frontaliers organisé à Thionville

Une excellente occasion de venir vous renseigner et poser vos questions aux administrations françaises et luxembourgeoises présentes pour l’occasion.

Besoin d’informations sur la retraite, la sécurité sociale, la mobilité, les accidents, le chômage ou sur tous les autres sujets qui vous touchent en tant que frontalier? Sachez que la section Thionville de l’OGBL organise le vendredi 24 octobre 2014 un Salon des Frontaliers à Thionville.

Une bonne occasion pour rencontrer les administrations et trouver des informations

Deux tables rondes seront également organisées lors de cette journée et aborderont des problématiques chères aux frontaliers.

Ne manquez pas ce rendez-vous spécial pour les frontaliers, le vendredi 24 octobre 2014 de 10h à 17h30 dans la salle Jean Burger de Thionville (3, rue du Général Walton Walker, près du théâtre).
Entrée libre.

banner_salon_front_fr_2

Étapes de négociation de la CCT 2014-2016

Voici une note d’information afin de vous faire part des différentes étapes des négociations en cours pour la convention collective bancaire 2014-2016.

Cette note reprend le résumé des catalogues de revendications au départ des négociations et l’état actuel des négociations avec les propositions de l’ABBL et syndicales.

info-cct-ogbl-2014.pdf

Lors de la réunion intersyndicale du 18 mars, les positions de l’OGBL/SBA, de l’ALEBA et du LCGB-SESF étaient communes pour reprendre les négociations avec l’ABBL en front commun le 25 mars prochain. Il est hors de question de mettre en péril l’évolution des carrières en les conditionnant aux résultats du secteur financier et il y a refus catégorique de laisser toucher aux acquis notamment la prime de juin.

Renouvellement de Convention Collective des Banques au Luxembourg

Une nouvelle fois, la convention collective en vigueur est arrivée à échéance sans qu’aucun accord ne soit trouvé entre les différentes parties.

Les dirigeants de l’ABBL (Association des Banques et Banquiers du Luxembourg) et les syndicats OGBL, ALEBA, LCGB sont actuellement en train de revoir les points essentiels qui constitueront cette nouvelle Convention Collective.

La Convention collective du secteur bancaire, au Luxembourg, fixe les conditions générales de travail entre les banques et leurs salariés.
Elle permet de compléter les règles du code du travail en fonction des besoins et spécificités de chaque secteur d’activité, notamment en ce qui concerne l’organisation et les contraintes de travail.
Elle définit ainsi des conditions d’emploi et de travail et donne des garanties sociales non seulement aux salariés mais aussi aux employeurs.

Aujourd’hui, compte tenu de la baisse de rendement et des résultats, l’ABBL préconise le renouvellement de la convention collective pour une durée de 3 ans (2014-2016) avec négociation des points suivants :

  • Accroissement de la période de référence de l’horaire mobile de 6 mois à 12 mois pour flexibilité plus grande des salariés.

Conséquence: Risque d’abus dans les horaires mobiles, accroissement du pot et difficultés accrues pour récupérer les heures prestées

  • Suppression de 5,5 jours de repos pour les nouveaux engagés et octroi de jours de repos suivant l’ancienneté pour arriver après 15 ans d’ancienneté à 6 jours de repos.

Conséquence : Disparité inacceptable entre les employés

  • Suppression de la garantie d’augmentation triennale de 15 EUR sur trois ans pour les groupes III à VI – ces augmentations liées au mérite seraient accordées sur base volontaire.

Conséquence : Toutes augmentations seraient laissées uniquement à l’appréciation du responsable, donc subjective

  • Suppression de la prime de conjoncture ou prime de juin pour 2014, 2015 et 2016.
  • Renégociation de la prime d’ancienneté.

Conséquence : Acquis non négociable car cela s’apparente à une perte de salaire

L’OGBL/SBA ne comprend pas cette attitude malveillante à l’égard des salariés et veille à ce que les conditions des employés ne soient pas dégradées et soient au minimum maintenues.
La réunion initialement prévue début février a été annulée par l’ABBL.

Une mobilisation du personnel étendue sans conteste à l’ensemble des employés bancaires de la place est à prévoir si les négociations perdurent et n’aboutissent à aucun accord commun.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur l’évolution de ce dossier sensible.